Ericsson s’attaque au marché chinois avec sa plateforme IoT

Ericsson partenariat avec la chine

En pleine mutation ces dernières années, Ericsson a annoncé en 2014 vouloir se concentrer dans des secteurs-clés tels que les télécommunications. Cela s’est notamment traduit par le lancement de sa plateforme IoT en Chine. Confronté à de nombreuses difficultés en 2016 notamment en raison de la baisse de ses revenus liés aux activités de réseau (-19%), le géant suédois entend reprendre du poil de la bête en développant des partenariats nouveaux. Face à ce constat, la Chine se présente comme étant le marché potentiel le plus attrayant. En effet, l’Internet des Objets est plus qu’indispensable pour la Chine qui veut avant tout augmenter sa croissance.

Le redressement avec China Telecom

Disposant d’une croissance économique inégalée, la Chine doit néanmoins renforcer ses connexions virtuelles avec le reste du monde. Ericsson a alors saisi cette opportunité afin de développer de nouveaux partenariats commerciaux. S’agissant d’un domaine très en vogue en ce moment, l’IoT permettra à la Chine d’agrandir son influence dans le monde et permettra quant à Ericsson de permettre à ses clients du monde entier d’accéder à de nouvelles opportunités technologiques et commerciales. Le partenariat signé le 20 Décembre dernier entre le géant suédois et China Télécom lors de la conférence China Mobile Global Partner marque ainsi un grand pas entamé par l’Empire du Milieu vers le déploiement de l’Internet des Objet. Les entreprises et les usines présentes en Chine seront les principaux bénéficiaires de cette révolution technologique. Néanmoins, China Télécom prévoit d’intégrer des ressources d’autres opérateurs afin de donner à ses services une ampleur mondiale. En pratique, China Télécom utilisera principalement la plate-forme Device Connectivity d’Ericsson afin de fournir et contrôler la gestion des services des objets connectés.

Les atouts de la plateforme IoT0

En développant ce partenariat avec China Télécom, Ericsson entend pouvoir connecter plus de 200 millions d’objets rien que pour cette année 2017. La plateforme IoT de China Télécom repose essentiellement sur des infrastructures qui seront fournies par l’équipementier suédois. Le principal atout de cette plateforme est sans doute le fait qu’elle est compatible avec plus de 25 opérateurs de télécommunication en plus de rassembler plus de 2000 entreprises clientes. Vu l’ampleur de son objet ainsi que du nombre d’objets connectés, ce partenariat permettra éventuellement à Ericsson d’entamer la révolution vers les technologies de la 5G qui sont principalement consacrés à l’IoT et de développer sa présence dans le domaine de l’IoT dans le monde entier. En effet, cette plateforme d’Ericsson qui a été lancée en 2008 est actuellement utilisée par une vingtaine d’opérateurs dans le monde et contrôle des appareils connectés de milliers d’entreprises clientes. Ericsson collabore en même temps avec de grands noms tels que la Global M2M association et la Bridge Alliance afin d’ouvrir le monde vers la connectivité IoT.